Vietnam     l  Cambodge    l  Laos   l  Thailande   Birmanie   l   Yunnan
 Acceuil  l  Contact  l  Qui sommes nous  l  Conditions de paiement  l  Témoignages                             
 

          

 Decouverte du  paysage majestueux du Loas
 
             Voyage à la carte
             Voyage classiques
             Voyage d'aventure
             Croisières
             Voyage en Indochine
 
Informations pratiques
 Laos en général
 Visa 
 Climat
 Fêts
 Monnaie
 Religion
 Culture
 Transportation
 Nourriture et boisson
 Destinations touristiques
 

 

Laos  >  Sites touristiques  >  Xieng Khouang
 
Province du Nord Est du Laos, comprenant environ 223 000 habitants et divisée en 6 districts. L'ancien chef-lieu de Xieng Khouang était autrefois Muang Phouane, ensuite rebaptisé Muang Khoune. La région montagneuse abrite quelques sommets dépassant les 2000 mètres d'altitude. Aujourd'hui la capitale de cette province est Phonsavanh. La population y est multi-ethnique. Historiquement Xieng Khouang tient une importance particulière car elle fut le berceau des forces révolutionnaires, se trouvant à la frontière du Vietnam elle fut également très touchée par les bombardements américains. La région est parsemée de cratères dues aux bombardements lors de la dernière guerre. Le Laos aurait subi 580 344 raids, une attaque toutes les 8 minutes pendant 9 ans...

Xieng Khouang, Phonsavanh
La ville de Phonesavanh, également appelée (57 000 habitants) souvent appelée Xieng Khouang est établie à 1500 mètres d'altitude, ce qui rend son climat frais toute l'année. Phonsavanh fut la seule ville lao complètement détruite durant les conflits de 1968 à 1975. Aujourd'hui la ville est une place de commerce, notamment pour les populations des ethnies Lao Theung qui y vendent produit frais et tissus. La ville connaîtrait actuellement un essor économique grâce aux prospections minières effectuées dans la région. Proche de la frontière vietnamienne, elle profite également du commerce transfrontalier. Depuis la rénovation de la route conduisant à Luang Prabang, Xieng Khouang est également appelée à devenir un hub secondaire pour le transit des marchandises et des personnes.

Autour de Xieng Khouang

Muang Khoune (35 km de Phonsavanh)
Il s'agit de l'ancienne capitale de Xieng Khouang, entièrement rasée pendant la guerre et a du être reconstruite après 1975. Elle abrite quelques vestiges historiques comme le Vat Sihom, le Vat Phia Vat, et le That Chom Phet. Le That Chom Phet ou That Dam contiendrait des reliques de Açoka, empereur indien à l'origine des stupas. Selon les légendes, ces temples ont été construits environ 250 ans avant l'avènement du royaume du Lane Xang.


Consruit entre 1564 et 1582. Le Vat Phia Vat fut détruit par un bombardement aérien en 1966. Ne restent que les pilliers et la statue du Bouddha en pierre.

 

Le That Foun aurait été construit en 1576, au même moment que le That Luang à Vientiane. Le stupa abriterait des cendres du Bouddha, apportés d'Inde au temps où le Bouddhisme s'épendait en Asie du Sud Est.

 

Les sources chaudes, Bao Yai, Bao Noi (50 km de Phonsavanh)
A Bao Yai (grande source) et Bao Noi (petite source), se trouve un lac en altitude et des chutes d'eau. La température de l'eau atteint 60°C.

La Plaine des Jarres
La fameuse plaine des jarres est composée de trois sites majeurs qui couvrent une surface de 1000 Km2 situés à 12, 23 et 28 Km de Phonsavanh, sur un plateau situé à 1000 mètres d'altitude. La plaine doit son nom aux centaines de jarres de pierre géantes dont la plus haute atteindrait 3.25 mètres et pèse plus de 6 tonnes. D'après les légendes locales, ces anciennes jarres auraient été creusées sous le règne du roi Chuang afin de célébrer la conquête de la ville de Pakanh, autre nom ancien de Xieng Khouang. Ces jarres auraient servi à contenir de l'alcool de riz "lao-lao". D'autres sources plus sérieuses, émanant de chercheurs, démontreraient qu'il s'agit d'urnes funéraires. Elles seraient vieilles de 2 500 ou 3 000 ans.

Tham Piu
Située près de l'ancien village de Ban Na Meun, cette grotte servit d'abri au villageois durant les raids aériens de la guerre d'indochine mais reste d'un triste souvenir car plus de 400 personnes auraient été tuées lors d'un raid. Il s'agit d'une immense grotte creusée dans une falaise calcaire. Le chemin qui y mène traverse des villages Hmong et Taï Dam, la vue sur la vallée à l'entrée de la grotte y est splendide.

Muang Si
Autrefois cité des anciens temples bouddhistes, on y trouve les ruines de plusieurs temples, notamment le Vat Ban Phong qui aurait autrefois abrité un bouddha de bronze. Non loin de la ville, le joli lac de Nong Tang est une étape intéressante.

Une histoire troublée

La principauté de Muang Phuan a été intégrée au royaume du Lane Xang sous le règne du Roi Fa Gnum au XIVè siècle. Dans les années 1770, Muang Phuan est devenue un état vassal du royaume de Siam tout en maintenant ses relations tributaires au Dai Viet (Vietnam). Afin de s'assurer un plus grand contrôle des terres lao, les Siamois ont lancé trois campagnes entre 1777-79, puis 1834-36 et 1875-76 à la suite desquelles une bonne partie de la population de la province fut déplacée dans le Sud. Plus tard, les Ho chinois ont mis à sac Luang Prabang et Xieng Khouang. Enfin, Xieng Khouang fut placée sous la tutelle française suite au traité franco-thai signé dans les années 1890, jusqu'à la guerre d'Indochine qui fit rage dans la région entre 1960 et 1970.

 

   

Vietnam Travel   l   Vacance Vietnam  l  Voyage Vietnam  l  Voyage Laos  l   Voyage Cambodge  l  Croisiere Mekong  l  Halong Cruise  l  Cambodia Tours